[02/23] Where are you, John?

posté le 24 February 2011 à 01:15

J'ai reçu récemment des plaintes, émanant de membres éminents (de ma famille, quoi, bordel). Alors, oui, je suis vivant, là je reviens du gymnase et du repas consécutif (je vais au gymnase tous les jours, et puis après je mange des tas de trucs, même du tofu, alors que c'est pas bon, et bois du café pour compenser).

Pas mal de travail ici, et comme après faut bien sortir, la fatigue arrive subrepticement, comme une charge de rhinocéros munis de patins en mousse pour pas qu'on les entende. Quand je dis pas mal de travail, ce n'est pas une hyperbole, de toute façon je ne mange pas d'hypercorn-flakes ici.

Et je cherche toujours John Nash, il rôderait sur le campus, paraît-il.

tags : diary, princeton

[02/04] A week in the life

posté le 04 February 2011 à 23:33

Après ma première semaine de cours, je me rends à l'évidence : c'est génial. Tout d'abord, les cours : je devais en choisir trois, et un projet de recherche - impossible de choisir, alors je me retrouve avec quatre cours (dont trois pour graduates, avec la permission des professeurs), un projet de recherche à choisir, et un cours sur l'éthique en littérature auquel j'assiste sans être inscrit, et dont le professeur a dû démissionner d'un de ses postes il y a 6 ans pour causes éthiques sans littérature.

  1. * Digital neurocomputing: a kernel-based approach to machine learning - le machine learning est un domaine de l'IA assez récent (il a pris le pas sur les réseaux neuronaux depuis une dizaine d'années), le professeur est très souriant, le cours est dense et passionnant, et je vais avoir un projet à faire, de mon choix. Probablement quelque chose qui tourne autour de la classification automatique de textes (reconnaissance automatique de la langue d'un texte ? étude sur l'intertextualité ? détection de plagiat ?)
  2. * Random measures and Levy processes - des probabilités, bien costaudes. Le cours a commencé, il n'y avait que des étudiants préparant un PhD dans la salle, dont au moins 3 Français, et la première définition écrite au tableau demandait déjà un degré d'abstraction qu'on ne trouve que dans les absCitroëns.
  3. * Advanced algorithm design - informatique théorique, niveau de difficulté un peu moindre (le "polycopié" utilisé pour le cours est disponible sur ce site). L'idée, c'est de se dire "puisque certains problèmes sont impossibles à résoudre exactement en moins de trois siècles, comment trouver rapidement des solutions relativement bonnes ?".
  4. * Advanced programming techniques - beaucoup plus appliqué. En gros, comment programmer en groupe, efficacement, et bien. Le professeur est paraît-il une légende.

Dans les trois premiers cours, on est moins de vingt par classe (voire moins de dix pour le digital neurocomputing), du coup on va vite , on peut participer et poser des questions au professeur - très agréable. Bon, en revanche, le cours de poésie contemporaine comparée entre France et États-Unis était chiant à mourir.

En dehors des cours, les premières fêtes ont été trouvées ! Hier soir, dans un eating club (l'équivalent à Princeton des fraternités et sororités, interdites officiellement), demain chez un élève, et parfois dans une salle commune. De nouvelles connaissances (une étudiante /professeur assistant en français, et quelques étudiant(e)s, notamment) ... et ce soir, découverte d'un match de basket-ball, retransmis je ne sais où - ça promet !

tags : diary, princeton

[01/31] And now, it begins...

posté le 31 January 2011 à 12:54

... début des cours (Digital Neurocomputing, j'ai la permission du professeur pour suivre ce cours Graduate) dans moins de 3 heures. Excitation ! Joie ! Réveil trois heures trop tôt ! Quant à mes découvertes, depuis la dernière fois, j'ai:

  1. - vu mon meal plan commencer, dimanche soir. Et incroyablement, leurs cantines sont incroyablement variées ... et délicieuses (salade de calamars, vegan bar, cuisine chinoise ...). De quoi avoir honte de nos Restos U.
  2. - eu la surprise de voir un mot sur ma porte : mes voisins m'ont offert des cookies faits maisons !
  3. - découvert qu'il était impossible de boire un verre dans un café ou restaurant du campus: ils ne vendent pas d'alcool.
  4. - liquidé un TP-machin résiduel chiant à rendre pour Centrale, qui m'a quand même demandé une dizaine d'heures.
  5. - visité le gymnase, et ensuite été manger des pancakes et du sirop d'érable.
  6. - réalisé avec étonnement que les boissons nommées "French stuff" (French Vanilla, etc) n'ont absolument rien de français
  7. - enfin déniché un endroit où l'on sert du café ayant un goût de café.
  8. - vu Black Swan.
  9. - énormément aimé voir Black Swan.
  10. - trouvé la Poste !
tags : diary, princeton

[01/27] Dammit, there's snow everywhere!

posté le 27 January 2011 à 15:15

Hier soir, tempête de neige. Enfin, neige en tout cas. Froid. On a rencontré les autres exchange students (deux italiens, une suédoise), et failli prendre un verre avec eux - opération annulée pour cause de neige dans les yeux. Je vais le répéter, il neige.

Je ne dois pas encore avoir totalement récupéré du décalage horaire, à en croire mon heure de réveil ce matin (ou bien c'est àcause du froid ? Les couvertures ne sont pas fournies, et je n'en avais pas acheté hier, les magasins étant fermés pour cause de ... neige). Réveil à 6:00 (ouch) ... je prends mon petit déjeuner, ma Tiger Card et mon courage à deux mains : direction le gym !

Maman, ces gens sont fous. Ils étaient déjà là à 7:30 ! (d'accord,13:30 en France, mais ils ne savent probablement pas où est la France ni quelle heure il y est, donc l'argument n'est pas valable). Pendant une demi-heure, j'ai testé un appareil absurde, mélange de vélo et de tapis de course, en regardant la télévision où des gens débattaient d'un volcan sous Yellowstone qui pouvait tout faire péter ("the America as we know it") à tout moment, mais inutile de paniquer surtout ce n'est pas le but. Ensuite, dix minutes de rameur, juste pour pouvoir manger un repas "taille américaine" sans penser à mon AVC à venir. Ah, le gym est ouvert, gratuitement, de 6:30am à 9:30pm, mais c'est uniquement pendant l'intercession entre les deux semestres. D'habitude, c'est jusque 1:30am. Faut pas déconner quand même.

Tout à l'heure, on nous emmène faire des courses au Wall-mart (aventure, aventure !) - mais pas tous en même temps, le van ne peut être utilisé pour cause de ... neige. Oui, j'ai oublié de le préciser, trop occupé à répéter "neige", mais il y en avait 20 bon centimètres ce matin. Car ici, il neige.

Et sinon, j'ai un portable américain chez T-Mobile, une chambre pas trop mal, et la permission expresse du prof pour suivre le cours ELE 571, Digital Neurocomputing., normalement réservé aux Graduate Students (je n'ai que le statut que Senior)(1).

En route pour de nouvelles aventures, mon vieux Milou !


(1) Le cursus universitaire est a minima de 4 ans - dans l'ordre : Freshman, Sophomore, Junior, Senior. Puis Graduate, une fois qu'on a le diplôme et prépare un PhD (doctorat).
tags : diary, princeton

[01/26] En route pour Princeton !

posté le 26 January 2011 à 14:29
  • Acheter un téléphone et un abonnement T-Mobile (pas d'iPhone, malheureusement, les gens à l'Apple Store m'en ont découragé, en parlant d'un forfait de deux ans à souscrire)
  • Reprendre un café à volonté (m'y habituerai vite, à ça ... c'est juste un peu plus surprenant quand c'est la pinte de Diet Coke qu'ils viennent resservir en douce, sans rien demander)
  • Ne pas reprendre un hamburger de la taille d'une petite vache.
  • Pennstation, puis Dinky, puis ... Princeton !

[01/25] New York, 17th

posté le 25 January 2011 à 13:59

Arrivés hier soir, accompagné de deux imprévoyants (dont une imprévoyante) qui avaient chacun deux valises de 23 Kg. Évidemment, dans les métros de la ville, il y a des escaliers - le trajet a été agréable, foutue galanterie.

Icelandair, je me répète, c'est incroyable : les billets les moins chers - un prix presque ridicule ; des boissons à volonté dans l'avion, des films, séries, musique (leur biblithèque allait de ... Sigùr Ros, évidemment, à Damien Rice), et des repas corrects pour une bouchée de pain. Et une fois arrivés, les contrôles de douane, le froid, et finalement l'hôtel. C'est incroyable, il y a des taxis partout. Plein.

Localisation de l'Hôtel 17

Encore aujourd'hui à visiter la capitale, après quoi on prendra le "dinky" pour aller à Princeton, où pendant trois jours nous visiterons, choisirons nos cours, verrons à peu près tout ce que la planète peut compter de deans et de James, visiterons encore, etc, etc.

Et ici, la fenêtre me l'affirme, il neige.


[01/24] Charles de Gaulle

posté le 24 January 2011 à 10:09

Valise à la main et sous les yeux, je suis au terminal 1 de l'aéroport. Mon avion est à 13h20, il est 10h09 : je ne devrais pas être en retard.
Au programme : escale à Reykjavík (Iceland Air oblige), puis arrivée à New-York - 10h45 de trajet au total.

C'est une sensation assez étrange, je n'avais pas vraiment réalisé auparavant : là, c'est vraiment le départ.


First, we take Manhattan ...

posté le 12 January 2011 à 19:26
They sentenced me to 20 years of boredom
For trying to change the system from within
I'm coming now, I'm coming to reward them
First we take Manhattan ...

Le 24 janvier, 13h20. La date où je m'éloigne approche ! Ça y est, j'ai choisi mes cours, obtenu mon visa, rendu mes clés. Encore une semaine de cours désagréables, et puis ...

 

Emploi du temps

 

... et puis l'inconnu, pour au moins cinq mois. Loin de la grisaille de Châtenay, dans quelque chose de totalement nouveau, sur un continent où je n'ai jamais rien mis, pas même les pieds. Hourray ! Hourray !

Suffit plus que de convaincre mes amis de venir là-bas.


2011 : prime of life !

posté le 06 January 2011 à 12:26

Résolutions pour 2011 :

  • - faire mieux que 2010
  • - survivre jusqu'à la fin du monde de 2012
  • - améliorer la façon dont je passe habituellement les journées de la Saint-Valentin
  • - parler anglais avec des Russes
  • - ne pas me voir refuser l'accès au continent américain le 24 janvier
  • - revenir pas trop grognon, joyeux et un peu moins simplet

Le reste, on verra plus tard ;)

tags : 2011, résolutions

Bon, puisque c'est comme ça, je vais me recoucher.

posté le 19 December 2010 à 12:05

Encore une écriture à contrainte, cette fois en poème : faire un autoportrait allégorique en vingt vers, et en insérant des mots parmi une liste que j'ai depuis longtemps perdue. Vingt verres, c'est dur, surtout vers la fin.

Le miroir, ce matin, me lançait des œillades
Au réveil, comme ça, je l'ai trouvé gonflé
Je manquais de sommeil et n'étais pas rasé
Niveau charme et attrait, j'étais dans la panade

Hélas, face à son tain, je n'avais pas une chance
Et Narcisse à l'instant en moi l'a emporté
J'ai - la fatale erreur ! - fini par me tourner
Et j'ai connu l'horreur, subi son froid toucher

Jadis, oh oui, jadis, j'avais de la prestance
Vénus en son jardin m'accordait sa faveur
Pas un jour ne passait - que dis-je ? pas une heure
Sans qu'Orgueil et Superbe viennent me visiter

Ô mes belles années, où vous ai-je égarées ?
Et toi, oui, toi, jeunesse, pourquoi cet abandon ?
Je ne suis pas si vieux : pourquoi ces yeux, ce front ?
Pourquoi ma déchéance ? Comment, « trop picolé » ?

C'est l'appel incessant de la dive bouteille
Qui aurait fait de moi cette loque innommable ?
Et ce serait Bacchus, de son épée vermeille
Qui aurait massacré mes traits si agréables ?!


Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 36 37
L'accueil de l'asile.fr Les blogs sur l'asile.fr S'abonner au flux RSS des articles

Rechercher

Quelques mots ...

Lecteur, avant toute chose, je me dois de t'avertir du contenu de cet encart. Je ne vais pas m'y étendre sur ce que je suis ou ne suis pas. Non pas pour ne pas t'ennuyer, c'est le cadet de mes soucis pour le moment, et puis ça arrivera tôt ou tard ; mais pour ne pas trop en dévoiler. Ce blog est le mien, et en tant que tel m'est dédié de long en large : me dépeindre — ou tenter de le faire — en quelques mots serait, plus qu'une erreur, un mauvais calcul. Et je déteste faire de mauvais calculs, ça me frustre.

Articles importants