Le chant lyrique

posté le 23 May 2008 à 00:26
Un petit article sur mon expérience récente du chant.



Aux présentations de fin de trimestre des études d'art dramatique, un ami a présenté un chant lyrique (Scarlatti - O cessate di piagarmi). J'ai trouvé ça tellement beau que je suis allé trouver notre prof de théâtre pour lui demander d'avoir des cours de chant. En tant que 1er cycle je n'y ai normalement pas droit. Mais les profs commencent à connaitre ma motivation et mon énergie :)
Il est dont allé trouver une prof de chant lyrique qui a accepté de me prendre dans son cours. Le problème c'est que c'est un cours de perfectionnement et que je débute. Ce n'était pas gênant vu que je ne faisais que du travail commun (échauffement, vocalise, travail de la respiration). Elle ne me faisait pas travailler en particulier. Par contre, elle m'a dit qu'il était nécessaire de prendre des cours de solfège.

Pas de problème, je prends aussi des cours de solfège. En fait, je me suis pointé en début de cours, j'ai demandé à la prof. Elle a vite capté ma motivation et m'a dit qu'il n'y avait pas de problème.
En fait, les profs au conservatoire n'hésitent pas à accepter de nouveaux élèves même en cours d'année car ils savent qu'on vient de notre plein gré et donc que l'on est motivé.
A la fin du cours de solfège, alors que j'allais partir, une élève m'attrape et me dit "on a cours d'ensemble vocal et on manque de basse, tu viens ?".

Pas de problème, je la suis. Je vais voir le prof, je lui explique... débutant, motivé, tout ça... il me dit d'accord et me propose en plus un cours perso d'une heure pour essayer d'un peu rattraper le temps perdu.

Bon, ça fait trois cours en plus, d'où mon passage à temps partiel au boulot début Mars.

Je crois qu'une des parties les plus difficile du chant c'est qu'au début on sait qu'on ne va pas faire un son correct. On s'inquiète d'avance. Du coup on se crée des tensions qui nous compliquent encore plus la tâche pour sortir un son. On a aussi tendance à y aller très légèrement et du coup le son n'est pas bon.

Les bons profs aident à surmonter ces problèmes en mettant progressivement en confiance. D'ailleurs je les admire d'avoir une telle patience et de se battre pour aller contre ces freins naturels que nous nous mettons.

Un suggestion que m'a fait un élève plus avancé : Tu t'en fout du son que tu vas sortir, tu t'en fout qu'il ne soit pas bon. Au début c'est normal. Et pour le volume, il ne faut pas avoir peur de se faire entendre.

Quand le prof me fait faire mes vocalises, au début, je m'arrêtais dès que je sentais que je faisais une note pas bonne (je n'allais donc vraiment pas loin ).
Maintenant, comme me l'a suggéré aussi mon prof, je m'en fout, je continue. Je vais au bout de la vocalise même si je sens plusieurs notes fausses.
Depuis que je fais ça j'ai pas mal avancé et je fais des vocalises assez longues (pour moi, hein). J'ai pu aligner une douzaine de notes. Bon, mon problème maintenant c'est le souffle. au bout d'une dizaine de notes je n'ai plus d'air et je n'ai pas réussi à trouver d'exercice pour améliorer ça.

Ce qui est rigolo c'est qu'entre temps la première prof qui m'avait récupérée dans son cours (et grâce à qui je fais du solfège et par voie de conséquence de l'ensemble vocal) s'est aperçue que je n'avais vraiment pas le niveau au bout de quelques semaines (je lui avais pourtant bien dit et répété que j'étais débutant). Bref, j'ai arrêté ce cours là mais j'ai continué les autres qui me font progresser. Même la prof de solfège me fait parfois travailler ma voix :)

D'ailleurs, entre temps j'ai aussi squatté un autre cours (non prévu pour les 1er cycle) de chorale. La prof est sympa et aussi désireuse d'enseigner (et moi d'apprendre).

Pour conclure, cette semaine (mardi) j'ai eu le cours de chorale du matin, le cours de solfège de début d'après-midi où la prof m'a fait travailler ma voix suivi du cours d'ensemble vocal où le prof m'a aussi fait travailler ma voix et m'a donc permis de chanter pour la première fois une partition avec les autres (une soprano et une alto).
Bon, le prof chantait avec moi pour m'aider à rester dans la tonalité sans être contaminé par les autres voix. Mais j'ai assez bien réussi et le prof était content. Donc moi aussi :D

Ah, entre temps je me suis aussi acheté un clavier maitre (merci gwendal) pour pouvoir travailler ma voix chez moi.
Je me suis aussi renseigné au conservatoire pour prendre des cours de piano mais je crois que j'abuse et que je vais finir par tilter...
Vu que je n'ai pas trop insisté, je n'ai pas pu en avoir et j'ai donc récupéré une méthode de piano. Bon, j'avance pas vite parce que ce n'est pas ma priorité.

Sans dec, c'est incroyable les ressources et l'énergie que peut avoir un être humain. J'adore.
Pour ça, je suis bien content d'être venu sur cette planète !

Commentaires

Repiemink a dit :
posté le 23 May 2008 à 08:13
Bien cool ta motivation. Bon courage.

Et bonne chasse (tu crois qu'on a pas compris ton stratagème?).



Sinon, il faudrait aussi que tu te (re)mettes à l'orthographe. Y'a un tas de profs qui enseignent ça...

gwendal a dit :
posté le 23 May 2008 à 09:03
Je commence à me mettre au chant aussi, car j'ai bien envie d'ajouter ma voie aux compositions que je m'amuse à faire. Actuellement je suis bridé car je pars d'une voix trouvée sur le net pour créer autour de celle-ci.

Premier constat, quand j'enregistre ma voix elle n'est pas comme je l'entend moi. J'ai du mal à comprend comment un chanteur peut maitriser cette différence entre le son qu'il entend et le son restitué après enregistrement.

Repiemink a dit :
posté le 23 May 2008 à 09:07
un casque avec un retour de sa voix?

LeChat a dit :
posté le 23 May 2008 à 09:32
gwendal a écrit :
Je commence à me mettre au chant aussi, car j'ai bien envie d'ajouter ma voie aux compositions que je m'amuse à faire. Actuellement je suis bridé car je pars d'une voix trouvée sur le net pour créer autour de celle-ci.

Premier constat, quand j'enregistre ma voix elle n'est pas comme je l'entend moi. J'ai du mal à comprend comment un chanteur peut maitriser cette différence entre le son qu'il entend et le son restitué après enregistrement.

Je pense qu'il ne faut pas s'en préoccuper. Car ça peut aussi être un frein à l'apprentissage. On entend notre voix avec des résonances internes.
Ce qui est important c'est de bien placer sa voix, de faire des notes justes.

Rien ne remplace un prof car il s'adapte à tes possibilités et te fait faire des exercices spécifiques mais il y a quelques sites qui sont intéressants à ce sujet (et dont les créateurs sont profs).

Par exemple :

Le Chanteur Moderne : Le mec a l'air sympa, il propose même des vidéos pour faire des échauffements et des vocalises.

Vocalix : Quelques articles et un forum de discussion.

gwendal a dit :
posté le 23 May 2008 à 09:48
LeChat a écrit :
gwendal a écrit :
Je commence à me mettre au chant aussi, car j'ai bien envie d'ajouter ma voie aux compositions que je m'amuse à faire. Actuellement je suis bridé car je pars d'une voix trouvée sur le net pour créer autour de celle-ci.

Premier constat, quand j'enregistre ma voix elle n'est pas comme je l'entend moi. J'ai du mal à comprend comment un chanteur peut maitriser cette différence entre le son qu'il entend et le son restitué après enregistrement.

Je pense qu'il ne faut pas s'en préoccuper. Car ça peut aussi être un frein à l'apprentissage.


Tu as surement raison, je veux toujours aller trop vite.

Merci pour les liens

Repie : ouaip en effet aussi.

LeChat a dit :
posté le 23 May 2008 à 10:33
Ce qui m'émerveille dans le chant, c'est que l'on n'a pas vraiment de contrôle sur nos cordes vocales mais on finit par faire les notes que l'on veut.

Pour s'entraîner, c'est simple : on joue une note sur un clavier et on essaye de la reproduire avec la voix. Au début on cherche, on tâtonne, mais quand on a la note juste on entend la résonance entre notre voix et le son du clavier.
Un prof commencera par trouver une note où vous êtes à l'aise et vous fera faire des vocalises à partir de là.

Un cheat code : Il ne faut pas essayer de partir trop vite à reproduire la note. Il ne faut pas hésiter à l'écouter plusieurs fois. Se concentrer sur la note, la mémoriser. Et enfin, la reproduire. En ajustant si elle n'est pas assez précise.
Le nombre de fois où le prof me dit "écoute". C'est vraiment important. La reproduction de la note passe par une très grande et très attentive écoute.

JiHeM a dit :
posté le 23 May 2008 à 12:50
Pour le souffle j'avais un bouquin quand je jouais de la clarinette. Ça allait des exercices basiques (apprendre à respirer correctement) jusqu'à la technique de respiration continue (inspirer par le nez pendant qu'on expire avec la bouche), utilisée notamment par les joueurs de didgeridoo et qui permet de tenir une note indéfiniment. Faudrait que je regarde si je l'ai encore pour te donner la référence.

Gatling a dit :
posté le 23 May 2008 à 18:02
Je viens d'essayer au bureau, j'ai cru mourir. C'est super dur.

LeChat a dit :
posté le 23 May 2008 à 18:29
Ce n'est pas utilisable en chant car on se sert de la bouche comme réserve d'air or il faut que le flux d'air passe par les cordes vocales et ça c'est impossible en continu.

En tout cas, toute doc. sur la respiration m'intéresse :)

JustineF a dit :
posté le 24 May 2008 à 02:10
Ca m'a toujours impressionné, les joueurs de didgeridoo qui font la grenouille et qui ont le souffle continu.

Sinon, pour le chant, même si j'ai chanté pas mal de morceaux classiques (des cantates de Bach en particulier), je n'ai jamais été vers le domaine de l'opéra.
Les problèmes liés au souffle ne se sont jamais vraiment faits sentir pour moi.
En revanche, l'échauffement des cordes vocales (les vocalises ne sont ni plus ni moins qu'un échauffement de ce muscle) m'a toujours semblé primordial.
A l'époque, je chantais soprano, et maintenant, alors que je n'ai pas travaillé ma vois depuis longtemps, je dois avoir descendu de quelques tons...
Je ne suis même pas sûre de pouvoir chanter alto, car j'ai toujours été dans l'impossibilité de chanter des notes trop graves pour moi 'alors que trop aigues, même si je me faisais mal, je finissais par y arriver)
(e d'ailleurs, mon oreille a toujours moins bien entendu les notes graves que les notes aigues ; ça doit être lié...)

ADN a dit :
posté le 24 May 2008 à 13:31
JustineF a écrit :
Ca m'a toujours impressionné, les joueurs de didgeridoo

Moi ça m'a toujours gonflé.

gwendal a dit :
posté le 24 May 2008 à 13:57
ADN a écrit :
JustineF a écrit :
Ca m'a toujours impressionné, les joueurs de didgeridoo

Moi ça m'a toujours gonflé.


Faut pas te mettre au bout du tube.

LeChat a dit :
posté le 24 May 2008 à 23:18
JustineF a écrit :
Ca m'a toujours impressionné, les joueurs de didgeridoo qui font la grenouille et qui ont le souffle continu.

Sinon, pour le chant, même si j'ai chanté pas mal de morceaux classiques (des cantates de Bach en particulier), je n'ai jamais été vers le domaine de l'opéra.
Les problèmes liés au souffle ne se sont jamais vraiment faits sentir pour moi.
En revanche, l'échauffement des cordes vocales (les vocalises ne sont ni plus ni moins qu'un échauffement de ce muscle) m'a toujours semblé primordial.

C'est clair que c'est primordial (mes capacités d'émerveillement étant sans limite, je trouve aussi cela très beau :)

De même que la décontraction. Pour chanter correctement il faut être décontracté. De partout mais surtout des épaules et de la gorge (bâiller est d'ailleurs un bon exercice pour décontracter la gorge.

Dans le cours de chorale, avant les vocalises, on commence même par se faire mutuellement un massage des épaules et du dos.

JustineF a écrit :
A l'époque, je chantais soprano, et maintenant, alors que je n'ai pas travaillé ma vois depuis longtemps, je dois avoir descendu de quelques tons...
Je ne suis même pas sûre de pouvoir chanter alto, car j'ai toujours été dans l'impossibilité de chanter des notes trop graves pour moi 'alors que trop aigues, même si je me faisais mal, je finissais par y arriver)
(e d'ailleurs, mon oreille a toujours moins bien entendu les notes graves que les notes aigues ; ça doit être lié...)

Je pense que c'est normal que tu ai perdu de l'amplitude. A force de travailler on peut gagner beaucoup sur l'étendue de notre tessiture.

Je viens de tomber sur un article de Technique vocal qui a l'air intéressant.

LeChat a dit :
posté le 30 May 2008 à 20:56
Voici les chants que l'on travaille (trois voix : Soprano, Alto et basse pour chaque) :

Your shining eyes de Thomas Bateson
(version de Umeå Akademiska Kör (ensemble) )

W.A. Mozart - Due pupille amabili KV439

N'est-ce pas magnifique ?

AmdC a dit :
posté le 31 May 2008 à 01:17
LeChat a écrit :
Sans dec, c'est incroyable les ressources et l'énergie que peut avoir un être humain. J'adore.

LeChat est malade.

LeChat a dit :
posté le 31 May 2008 à 01:21
AmdC a écrit :
LeChat a écrit :
Sans dec, c'est incroyable les ressources et l'énergie que peut avoir un être humain. J'adore.

LeChat est malade.

C'est pour cela que je vais au conservatoire. C'est là qu'on me remarque le moins :)

Spoiler : afficher/masquer

JiHeM a dit :
posté le 31 May 2008 à 13:51
Je crois qu'elle faisait référence au fait que tu te prennes pour un être humain :)

LeChat a dit :
posté le 31 May 2008 à 14:59
JiHeM a écrit :
Je crois qu'elle faisait référence au fait que tu te prennes pour un être humain :)

Arf, une faille dans ma schizophrénie !

EDIT : Je crois plutôt que ce qu'elle entend par là c'est qu'il est rare que je dise du bien de la race humaine.

Dableuf a dit :
posté le 04 June 2008 à 15:40
AmdC a écrit :

LeChat est malade.


Quoi, il a ENCORE vomi sur le tapis?

Poster un commentaire

Invité

Vous souhaitez commenter immédiatement ce billet. Vous ne pourrez pas l'éditer une fois envoyé.

Membre

Vous êtes membre ou souhaitez vous créer un compte sur l'asile.fr