Bricol'man a encore frappé

posté le 18 September 2017 à 18:35

Premier print "technique" done !

 

Parti de ça. Merci le Play-Doh des gosses :)

Quelques cotes prises sur un parking :

Quelques heures à découvrir Fusion360 :

Et après une petite nuit d'impression (PLA Premium noir de chez Grossiste3D) :

Enfin, le plus compliqué finalement, la mise en place :

 

 

J'aurais pu l'aligner un poil mieux. C'est pas à cause du print mais le système de fixation que j'ai eu du mal à mettre en place.

Ca aurait mérité d'être un ou 2 milles plus à droite.

M'enfin c'est cool. C'est réparé. ET ON PEUT BIEN ME L'ARRACHER A NOUVEAU J'EN AI RIEN A BATTRE §§§


Terrasse terminée !

posté le 23 October 2015 à 12:31

Ca fait déjà 2 semaines que c'est plié mais j'ai profité du beau temps de ce vendredi midi pour faire 2 photos.

Voici donc l'aboutissement du projet.

 

 

 

Encore la rambarde à faire et ajouter 2 lampes mais la terrasse à proprement parler c'est de l'histoire ancienne !


Terrasse War

posté le 08 July 2015 à 00:45

Ca doit être la saison :)

 

Je suis grave à la bourre.

Ras le cul de recommencer mille fois mon schéma donc j'ai sorti l'arme lourde.

L'est tard. J'ai les yeux qui se touchent. Ca ira pour ce soir.

 

plop


Carénage de la Petite Cathy

posté le 10 February 2014 à 13:41

Ce weekend, petite pause dans le chantier de la maison pour s'occuper de notre bateau (à mon père et moi).

On avait besoin d'installer une nouvelle sonde traversante et on en a du coup profiter pour nettoyer la carène.

Pas trop le choix dans la date de sortie d'eau. On voulait profiter du tarif basse saison (50% du prix pleine saison) et il ne restait plus que ce vendredi de dispo. Obligé alors de poser une journée et de dealer avec le temps pourri qu'on a actuellement.

Sortie d'eau donc vendredi à 9h15:

La manoeuvre était un peu périlleuse car il a fallu composer avec un vent de travers arrière assez costaud et surtout le boudin de la drague qui flottait entre les pontons juste derrière la darse. Y'avait pas beaucoup de marge de manoeuvre..

Petite Cathy dans les sangles du travelift:

 

Ils nous ont posé sur un ber juste derrière. On trouve des bornes d'eau et d'électricité un peu partout dans la zone.

On voit ici que la coque n'était finalement pas si crâde. Par contre l'hélice était bien garnie d'algues ainsi que le safran.

 

Première phase de l'entretien : karsher partout et finition en grattant à la spatule sur l'hélice et la bande molle (bande médiane qui protège la coque en cas d'accostage).

 

Phase suivante : 1ère couche d'antifouling. On a mis de l'auto-érodable. Ca se dissout très lentement dans l'eau de mer ce qui réduit un peu plus la capacité d'accroche des algues et coquillages.

 

Puis la 2ème et dernière couche le lendemain entre 2 averses.

Vue sous la coque. On distingue la sonde qu'on a remplacée. Le deuxième rond le plus éloigné. Le premier est un loch speedo qu'on a gardé même s'il ne sert plus. On voit aussi l'hélice bien propre. Après l'avoir grattée on lui a passée un coup d'acide chloridrique puis on la aussi légèrement polie. Les anodes aussi ont été changées.

 

Et voilà, samedi 16h, avec des rafales de vent à 57 noeuds (!) enregistrées à la capitainerie, le grutier relève le bateau.

C'est le moment de l'ultime retouche, seul moment où l'on peut mettre un petit coup d'antifouling vite fait sur les endroits où reposait la coque.

 

Malheureusement pas de photo de la remise à l'eau, trop occupé à piloter. Les conditions étaient affreuses. Ca a été rock&roll mais on a réussi !

Je suis retourné au bateau dimanche matin pour vérifier la sonde. Pas de fuite. Mission accomplie !

Reste maintenant à installer le sondeur dans la cabine mais ça c'est de la rigolade :)

 

 

Au passage, petite photo d'un bel Amel 55 version cabrio de retour d'un salon à Düsseldorf et qui attendait d'être remâté.

 

 

PS: le chantier de la maison est quasi terminé. Il ne reste qu'une pièce à terminer (peinture et sol). J'ai pas du tout avancé sur le blog alors je ferai ça après coup désormais :)


Réorg maison chapitre 1

posté le 19 November 2012 à 09:42

Hello,

Quelques photos pour suivre l'avancement du chantier. On a mis longtemps à se décider mais maintenant que c'est lancé ça avance vite.

L'idée de base est de réorganiser la maison. Notre salon actuel est plein nord et quasiment tout le temps délaissé au profit de la cuisine (qui fait salle à manger) et de la véranda l'été qui donnent sur le jardin.

On a donc décidé de se tourner plus sur le jardin. Pour cela on réunit la véranda et l'atelier du garage. On agrandit un peu l'ensemble en grignotant ~1,5m de jardin. A cela on ajoutera 2 grandes baies vitrées et on aura donc une grande pièce lumineuse qui fera office de séjour et salle à manger.

Ensuite on s'occupera du salon actuel qui deviendra sûrement 2 chambres et une entrée. Actuellement on entre dans la maison par le salon. A terme on cloisonnera cet endroit pour faire une vrai entrée et elle donnera directement sur le nouveau séjour donc en entrant on aura une belle vue sur le jardin.

Pour commencer on a retiré un bout de la haie pour mettre un portail pour permettre l'accès au chantier. On a profité du muret existant pour s'appuyer dessus. Je suis tombé sur un modèle abimé chez Casto. 125€ le portail. 2 coups de masse sur la tronche et il était redressé \o/

 

Après on est passé à plus fun en démolissant l'atelier. On a reculé la porte du garage qui donnait sur le jardin vers son ancien emplacement. Mon garage est bien réduit et j'y ai casé mon atelier, c'est moins confortable qu'avant mais bon c'est fonctionnel quand même.

 

Une fois ceci fait les maçons sont venus préparer les fondations à l'aide d'un terrassier. Voici madame la pelleteuse.

 

Ca c'était le lundi matin. J'ai embauché un peu plus tard pour donner quelques consignes et suis revenu vite fait à midi. Et ben ça dépote ces bécanes, v'là le chantier!

 

Le mec m'a fait ça nickel et a même pris le temps de me remblayer l'accès par le portail. Il a pris les marches de la véranda qu'il a posé au pied du portail le long du muret et a recouvert tout ça de terre, c'est nickel.

Bon y'a eu une première surprise. Faut voir que cette baraque est faite n'importe comment donc on trouve toujours des trucs sympas. En l'occurence ici le mec m'a coupé net 2 tuyaux de tout à l'égout avec sa pelleteuse. Les 2 tuyaux sont juste sous la terre, non protégés, .. bref génial. Enfin ils m'ont réparé ça vite fait bien fait (ils devaient etre bien dégoutés quand même de devoir revenir pour ça..).

 

Ensuite les gars ont apporté le matos pour les fondations, quelques parpaings et de la ferraille pour armer le tout.

2ème surprise. Ils pensaient s'appuyer sur la chape existante de l'atelier pour monter le mur le long du mur de la voisine mais en préparant le terrain ils se sont rendus compte que la chape était très peu épaisse et ont donc eu peur de s'appuyer dessus. Ils ont donc décidé de casser la chape le long du mur et d'y faire aussi des fondations. Au moins ce sera costaud.

Ils ont donc fait les fondations, en finissant à pas d'heure dans le noir. C'est des acharnés les mecs :)

Et moi ce weekend j'ai continué ma démolition pour que tout soit prêt pour la chape à venir. Donc exit la véranda et le mur mitoyen avec l'atelier. Me suis fait ça tout seul comme un grand avec un après-midi bien doux et sans pluie, c'était bien bon :d

Bon par contre finition hier matin sous la pluie, charmant :(

Maintenant j'attends que les mecs reviennent. Ils doivent combler un peu les fondations avec les gravats et une toupie va débouler pour couler le béton. A suivre...


HPI Blitz ESE Kit Part 2 - Châssis

posté le 23 September 2012 à 09:42

Part 2 et last part puisque j'ai déjà tout terminé depuis belle lurette.

Alors donc voici les différentes étapes en avant/après du montage du châssis du Blitz.

La notice est très bien foutue. On ouvre les sachets au fur et à mesure des pages. Parfois on doit aller fouiller dans les sachets précédents mais on s'y retrouve facilement. Le plus chiant finalement c'est juste d'ébavurer les pièces plastiques en grappes.

 

On attaque avec les amortisseurs.

 

Une fois les joints en place on remplit avec de l'huile (fournie). Je m'étais déjà bricolé un support que j'ai pu réutiliser, pratique pour laisser reposer et laisser les bulles d'air sortir.

 

Amortisseurs terminés. Notez les petits trous sur les bouchon pour évacuer le surplus et les double écrous pour bien verrouiller le réglage de dureté.

 

On passe au différentiel. C'est un différentiel à billes en céramique. Un peu de concentration pour ne pas les perdre :)

 

Les billes céramique du diff dans leur cage.

 

Les billes en carbure de la vis de poussée.

 

Le tout terminé (attention au serrage de la vis de poussée).

 

On enchaine logiquement avec le pignon fou.

 

Pignon fou assemblé.

 

Vient ensuite l'axe du grand pignon. C'est lui qui portera de l'autre côté la couronne.

 

Axe terminé. Notez la chiée de roulements sur tous les éléments. On voit qu'on est pas sur un kit basique avec des paliers partout. Le circlip est raide comme la justice. Le premier coup il est parti comme une fusée, je l'ai retouvé dans un bol sur les étagères de la cuisine (heureusement que je n'étais pas dans le garage...).

 

Maintenant qu'on a fait tout ça on assemble le tout pour constituer la boite de pignons. Le flacon rouge c'est du frein filet.

 

Les pignons dans leur boite bourrée de graisse et vissée sur la platine du moteur. La platine est en métal et comporte des ailettes pour aider au refroidissement du moteur (qui sera en contact avec la platine).

 

On passe de l'autre côté pour l'assemblage du slipper (embrayage) réglable et de la couronne d'entrainement. On choisit la taille de la couronne et du pignon moteur en fonction du moteur que l'on veut mettre. Dans le kit il y a 3 couronnes. Je suis parti sur une couronne en 88 dents, la plus grande. Elle sera couplée à un pignon de 21 dents. Leur module est de 48dp (non pas ces dp là, pervers).

 

Le slipper monté.

 

Ajout et ajustement du moteur avec son pignon, technique de la feuille OCB :)

 

Fermeture avec le capot de protection. Notez le petit bouchon de caoutchouc qui peut s'enlever facilement pour ajuster le réglage du slipper sans tout démonter, super pratique.

 

L'ensemble vu de l'autre côté. On voit ici les caractéristiques de mon petit brushless Léopard 4370kv/9T :)

4370 tours/volts (vitesse), 9 tours de bobine (couple).

 

On laisse tout ça de côté pour retourner sur le châssis. Voici le servo. Un Futaba S3305 commandé pour l'occasion. Très bonne réputation pour un prix très correct.

 

Le servo dans son logement fixé sur le châssis.

 

La tringlerie de direction avec sauve-servo réglable en dureté (écrou chromé).

 

Le tout en place sur son support.

 

On passe à la platine de suspension avant. Elle recevra les amortisseurs avant. Les biellettes à pas inversés sont en Titane. EN TITANE T'ENTENDS §§

 

Platine assemblée.

 

Maintenant le bloc de direction. Gaffe à ne pas perdre les petites vis btr ;)

 

Bloc assemblé. A chaque bout viendront se fixer les roues avant.

 

Montage de tout ce joli monde sur le châssis.

 

C'est bon tout s'emboîte parfaitement. Ca commence à ressembler à quelque chose.

 

L'avant est ok, c'est le tour de l'arrière. D'abord les axes de transmission.

 

Axes et supports ok. Côté libre on aura le bloc moteur et côté écrou les roues arrières.

 

Comme tout à l'heure on assemble tous les élements déjà pré-assemblés dans les étapes précédentes. Ici donc le bloc moteur, les suspèt' et la transmission.

 

Le tout monté. Notez les différents trous un peu partout pour pouvoir régler le bestiau selon son utilisation et le terrain.

 

Restent quelques accessoires. Ici les renforts latéraux et la platine de rétention de la batterie.

 

Accessoires montés. La batteries est calée avec 3 petits blocs de mousse. On peut ainsi la mettre plus en avant ou plus en arrière selon le comportement désiré (plus directif ou plus de traction). Là c'est sûr la batterie ne va pas se faire la malle par contre les 2 petits écrous à main ça m'étonnerait que je ne les perde pas à la première sortie... On verra éventuellement plus tard pour mettre des goupilles à la place.

 

Encore quelques pièces. Ici le pare-choc et le support de carro avant.

 

Pare-choc monté.

 

Pareil pour l'arrière.

 

Pare-choc arrière monté. Les bavettes sont en caoutchouc très souple, c'est excellent de réalisme :)

 

La notice est terminée. Il ne reste qu'à mettre l'électronique (non fournie, récepteur radio (2,4GHz) et variateur électronique) et les roues (des Ansmann Racing que j'ai trouvées à vil prix). Photo officielle avec mon sponsor sans qui je n'aurais jamais pu faire tout ça, merci Heineken® .

 

Vu de l'arrière.

 

Avec la carro. *CHAAAAWIIIIING*

 

Vu de l'arrière. *CHAAAAAPITEEEEAAAAUUUU*

 

Et voilà c'est fini. Y'a plus qu'à faire quelques sorties pour tout casser et recommencer \o/

Au final le montage s'est avéré être super facile. La notice est au top et tout s'enclenche très bien. On obtient un bestiau énorme. Pour du 1/10è c'est vraiment un gros gabarit. Pour le moment je suis assez content de l'association avec le 9T mais je n'ai presque pas tourné. A voir.

A bientôt pour de nouveaux bricolages _o/

 

 

 


HPI Blitz ESE Kit Part 1 - Carro

posté le 13 August 2012 à 12:00

C'est les vacances et j'en profite pour attaquer la construction de mon Blitz \o/

Aujourd'hui: la carro.

Tout d'abord un bon petit nettoyage en règle de l'intérieur et léger grattage à la Spontex pour griffer un peu les zones à peindre.

Ca parait trouble mais c'est qu'il y a encore le film protecteur extérieur que je n'enlèverai qu'à la fin.

 

Ensuit vient la phase bien laborieuse de masquage. Je suis parti sur 2 couleurs : bleu royal et blanc brillant. On commence toujours par la couleur la plus foncée donc j'ai masqué ce qui sera blanc.

 

Ensuite on passe à la peinture (en bombe). Ici le bleu.

 

Après séchage j'ai viré les masques pour le blanc (les masques des vitres sont fournis dans la boite).

 

Pas facile de pas déborder dans les arrondis mais bon pour une première je suis assez content quand même. Je ferai mieux la prochaine fois :)

J'ai donc ensuite bombé au blanc le reste. J'ai aussi recouvert le bleu pour protéger mais j'ai manqué de blanc donc j'ai fini de protéger avec une bombe plastifiante qui trainait dans mon garage. Une fois le film protecteur retiré ça shine grave \o/

 

Ne reste plus qu'à s'amuser avec la tonne d'autocollants fournie plus quelques uns que j'avais reçus avec d'autres matos. Voilà donc la carro finie :)

 

Ca c'est fait. Il ne reste plus que quelques bricoles.....

 

Joie \o/


Repié 1 - souche 0

posté le 25 June 2012 à 09:48

Depuis quelques temps je m'empâte sérieusement.

Comme j'ai une super nouvelle tondeuse, tondre le jardin ne m'a même pas pris une demi heure vendredi soir. Du coup l'effort physique fût des plus light, d'autant plus que la tondeuse est tractée :)

Donc dans un souci d'optimisation du parcours (vu qu'elle est tractée les obstacles c'est casse-couille) et de volonté de faire un peu de sport, je me suis attaqué à la souche du cerisier que j'ai abattu il y a quelques semaines.

Et bha là c'est bon! Il m'a fallu toute la soirée de vendredi plus 4 ou 5 heures hier pour en venir à bout, à la main évidemment (scie égoïne, hachette, pelle et grattoir).

De la sueur, de la bière, des injures, des égratignures partout et un magnifique coup de soleil dans le dos mais putain c'était bon ! :d

 

cerisier_souche_001

 

Sur internet les souches que j'avais vues n'avaient pas de saloperies de racines verticales. Un pur bonheur §§

cerisier_souche_002

 

Belle bête :)

cerisier_souche_003

 

Restent quelques racines en surface à virer et puis va falloir reboucher cette belle taupinière et semer un peu de gazon.

 

Découverte: je savais pas que ces petites merdouilles de fourmis mordaient. Y'avait une fourmilière au creux des racines. Dès que je l'ai explosée, les fourmis se sont données le mot pour attaquer l'agresseur. Ca fait pas mal du tout mais c'est pas franchement agréable non plus :)


Jacky, ta 4L elle est pourrie

posté le 19 June 2012 à 15:35

Ca sent grave le moisi ici, rien posté depuis l'an dernier.

Bon ouvrons les fenêtres pour aérer et montrer un poil de bricolage.

Me suis donc acheté y'a pas longtemps un nouveau boitier pour accueillir ma nouvelle CG, une 570GTX, qui rentrait pas dans mon vieux slb. Il a trouvé preneur d'ailleurs tiens, pour une nouvelle vie après 8 ans chez moi :)

enforcer 1

 

Et puis je suis tombé là-dessus, le Kühler 620 d'Antec. J'ai trouvé le concept génial et original. Fallait que j'essaye.

kuhler 620

 

Un kit watercooling bon c'est archi connu. Mais là la pompe est directement sur le waterblock, c'est minuscule, c'est excellent.

Bon par contre le fait de déporter le radiateur pour finalement le garder à l'intérieur de la tour je trouve ça un peu con con. Donc j'ai décidé de le foutre à l'extérieur, à l'arrière. Evidemment ce serait trop simple si on pouvait débrancher quoi que ce soit sur ce système mais non faut dépioter et repioter :)

Donc en gros le process: déplugguer (comprendre charcler) les tuyaux, vider le circuit, remettre des tuyaux et refermer le circuit sans mettre d'air dedans.(c'est ça qu'est dur, c'est ça qu'est bon).

Le plus fun fût finalement d'amorcer le circuit et le refermer (nous ne parlerons pas des vis et taraudages d'un diamètre d'~3,5 mm complètement pas standard et donc introuvables, du manque d'info sur le sens de circulation du fluide, du coup de cutter de traviolle qui m'a fait faire une belle rayure sur le rad tout neuf, etc ...).

Non le truc fun c'est l'amorçage à la technique de l'aspirateur et de la bouteille percée (lue par hasard sur un fofo).

Pour comprendre voici un schéma que j'ai piqué à un expert de la Nasa

kuhler 620 nasa secret defense mais bon je vous le laisse hein on est pas des rats

Donc tout d'abord, percer un trou d'un diamètre légèrement inférieur au tuyau dans le bouchon d'une bouteille en plastique.

Couper ensuite un trou du diamètre du tube d'aspirateur de maman dans le haut de la bouteille.

Plonger un bout du circuit dans une bouteille de liquide de refroidissement et l'autre bout dans le trou de la bouteille jusqu'au fond ou presque.

Y'a plus qu'à allumer l'aspi et là *SPROTCH* implosion de la bouteille. Ha oui j'ai oublié de préciser de mettre l'aspi au mini, ça ne résoud pas le problème mais c'est quand même moins violent  :)

Quand le circuit est rempli, allumer le külher et le laisser tourner ainsi le temps d'enlever toutes les bulles d'air.

Bon ça c'est la version bourrin puisqu'on se retrouve à manipuler de la flotte dans un circuit ouvert au-dessus d'un PC ouvert et alimenté. WIN \o/

Secouer le PC dans tous les sens pour faire sortir les bulles.

Et pour finir, concentration maximum pour fermer le circuit sans faire rerentrer de bulles d'air (enfin un minimum quoi).

Pour finir on passe donc de ça :

enforcer 3

 

A ça :

enforcer 6

 

enforcer 7

 

 

Et voilà, geek un jour, geek toujours :)

enforcer 5

Oui ma table est dégueulasse.

tags : 620, jacky, kuhler, pc, water

COH War Report

posté le 05 July 2011 à 17:39

Hier soir le 4 juillet 2011, 3 hommes ont oeuvré pour le maintien de la liberté dans notre bonne vieille mère patrie.
Ainsi les commandants Conikafik, Captn Cavern et Repiemink ont lutté d'arrache-pied pendant plus d'une heure façe aux hordes du vil Axe ennemi.

Mise en place des défenses centrales.


La ligne de front sépare bien le territoire en 2 moitiés égales. L'ennemi tente une percée par l'Est chez Conikafik.


Difficile de tenir. Ces enfoirés de Bosch nous percent le flanc gauche en beauté. On résiste.


Nos maigres effectifs en blindés lourds ne freinent pas assez l'ennemi qui vient harceler la base de Conikafik le Briton.


Calliope à la rescousse pour sauver nos braves soldats


La défense tient comme elle peut et cause de lourdes pertes à l'ennemi qui n'arrive pas à conclure.


Ces foies jaunes parviennent quand même à détruire l'entrepôt de chars de Repiemink. Le moral en prend un coup.


En limite de population difficile de tenir mais on se tient les coudes.


Renfort de Pershing. Ca taille dans la chair à canon adverse!


On reprend le flanc Est tout en fixant l'ennemi au centre.


Les rangs se regarnissent. Les allemands se débinent au centre!


Nos troupent regagnent des dépôts stratégiques pendant que nos ingénieurs bâtissent de solides défenses.


Finalement les bases ennemies cèdent l'une après l'autre.


Clin d'oeil à notre valeureuse division de blindés. Le Calliope et le Pershing meurtriers.
Pershing: 39 morts et 4 blindés détruits.


Calliope: 81 morts et 6 chars détruits!


Merci les Faisez Face. Nos enfants peuvent dormir tranquille :)


Page : 1 2 3 4 5