Même pas mal.

posté le 17 November 2005 à 21:38

tags : désespoir, poème

Y a des jours comme ça ...

posté le 16 November 2005 à 21:04
tags : bayday

Ah, j'oubliais.

posté le 12 November 2005 à 21:33
tags : bayday

Fi des mensonges !

posté le 12 November 2005 à 21:08
tags : bayday

Utopiales, Kebab et Jugement Dernier.

posté le 12 November 2005 à 10:28

Hier matin, au saut du lit à une heure bien matinale - neuf heures trente, ma soeur m'apprend une effarante nouvelle, qui provoque aussitôt dans mon être un pic d'adrénaline qui me submerge : c'est le jour des Utopiales à Nantes !
Mon sang ne fait que sept tours : je me précipite dans la douche, avale en vitesse un vol de truc marron infâme dont j'ignore tout, j'emprunte pour une durée indéterminée vingt euros à ma mère, et je pars pour la gare.
Arrivé aux Utopiales, je jette un coup d'oeil au programme : un film intéressant à quinze heures quinze ... et Doom à vingt heures quinze !
En attendant ces heures, je visite un peu le rayon livre, véritable paradis de la SF et de la Fantasy : au passage, je lis un Terry Pratchett que je n'avais pas, en achète un - Le Dernier Héros - en anglais, et je vais manger un sandwich.
Le premier long-métrage est un peu sympa, mais étrange : en attendant l'Heure Fatidique, je vais un peu sur internet, via une des quatre bornes, je lis encore et vais faire un petit tour du côté Salle de Jeux de Rôles, histoire de voir le nombre d'autistes.

Puis je vais me restaurer : on ne m'y prendra plus, pas de sandwich au bar la prochaine fois ... j'ai réussi à manger un des deux "sandwiches surimi" avant de m'effondrer sur la table, l'écume aux lèvre, en tendant l'autre à un affamé qui passait - d'ailleurs, je tiens à m'excuser auprès de sa famille. Non, je suis plutôt sorti dans la Rue, sous la pluie battante, à la recherche d'un foutu truc ouvert un onze novembre.
J'ai finalement trouvé un petit kebab, où le patron, dépité de son peu de chiffre d'affaire, m'a préparé de quoi manger tout en discourant longuement sur sa vie, sur un de ses amis, sur ses relations et sur son expérience, à l'attention d'un autre égaré qu'apparemment il connaissait. Ce fut très amusant.

Et voilà Doom. J'ai eu peur de ne pas pouvoir entrer, tellement la queue était conséquente ; mais une fois tout le monde tassé, les pubs endurées, et le film commencé, qu'est-ce que c'était bien !
N'attendez pas un film intelligent (sans blague ?). N'attendez pas non plus un film totalement stupide. Dans Doom, le second degré est un peu partout, entre répliques d'anthologie de The Rock, alias Je Sais Même Compter Sans Remuer Les Lèvres et petits détails croustillants. Citons notamment les sublimes :
"Here, Doctor Carmack."
"Wooo ... Big Fuckin' Gun"
"I'm not meant to die !"
"[The chromosome 24] gave them extra strength, extra power, extra intelligence"
"If they were so smart, how come they're so dead ?"
"Dr Carmack's condition is irreversible, because Dr Carmack's condition is that he's dead."
"Don't say anything ... there's one of them behind me ?"


Sans oublier l'épisode du soldat bigot en pleine mutation qui fait le signe de croix à l'envers avant de se suicider en se tapant la tête contre la vitre, et, surtout, le moment magnifique où on passe en vue subjective, pour démolir tous les môchants et buter le Pinky à la tronçonneuse. o/

J'avais peur de tomber sur un navet, ce n'est pas le cas. Allez le voir, ça vaut le coup.


Mon rêve.

posté le 11 November 2005 à 13:22

Arriver avec ça à ma JAPD*.



*Journée d'Appel de Préparation à la Défense.

tags : humour, provoc, rêve

Constat d'une journée comme les autres.

posté le 09 November 2005 à 19:40
tags : bayday

J'hallucine ...

posté le 06 November 2005 à 21:01

... même ceux qui me spamment ne savent pas ce qu'ils tentent de me vendre !

Ah, ouais. ça a l'air super.

tags : absurde, spam

Ne massacrez pas mes rêves, bordel !

posté le 03 November 2005 à 18:58
C'est con, la vie. Pendant seize ans, on y croit, on se raccroche aux branches, on a une foi farouche dans le monde, dans l'avenir.
Et puis un jour, tout s'écroule, plus rien n'a de sens. L'univers, jadis si beau, est terne, un goût amer de défaite et de lassitude se répand dans votre bouche.

Le droit de cuissage, ou droit de jambage est une coutume qui conférait aux seigneurs du Moyen Âge le droit de passer une jambe nue dans le lit de la mariée. [...] Des écrivains et historiens des XVIIIe et XIXe siècles [...] ont accrédité la thèse que ce droit permettait à un seigneur de coucher avec la femme d'un vassal ou d'un serf la première nuit de ses noces.
De nos jours, cette assertion est combattue par des historiens, qui avancent que cette dernière pratique ne pouvait correspondre qu'à des abus.


Pourquoi qu'est-ce que je vous ai fait, bande d'enfoirés ?!
tags : désillusion

Voleur de mondes, le meilleur du temps de la vérité.

posté le 02 November 2005 à 13:04
Ça va finir par se savoir, je suis un aficionado de Terry Pratchett. Au point que, après avoir épuisé le budget de mes parents en leur faisant subrepticement acheter les tomes des Annales du Disque-Monde non parus en poche, à dix-sept euros dix pièce, je me suis encore trouvé à court.
Il me restait certes deux tome en français, Procrastination aux éditions Chères, et le Le Dernier Héros - mais bon, lui, c'était vingt-deux euros minimum, vu qu'il est Beau. La Beauté n'est hélas pas dans mes moyens.

Et là, ce fut le Coup de Chance : un de mes camarades de classe, bilingue et sympa, m'a prêté les deux seuls tomes des Annales qu'il possédait ... deux que je n'avais pas lus, car ils n'ont pas encore été traduits ! Il s'agit de The Truth et Thief Of Time.



Tout d'abord, bien que des jeux de mots à tout va parsèment les pages de ces livres, la lecture en anglais est relativement aisée - bien entendu, j'ai dû loupé au moins le tiers des jeux de mots, si ce n'est plus. C'est très agréable à lire, et une fois finis les deux tomes, on admire le travail effectué par le Traducteur dans les autres.

Thief Of Time, c'est l'histoire d'un horloger aussi sain d'esprit que Belli6 qui, à la demande des Auditeurs (pour les ignares, ce sont les Méchants, des êtres sans aucune identité qui haïssent la vie parce qu'elle n'est pas "propre"), entreprend la construction de l'Horloge Absolue, capable de mesurer le plus infime laps de temps possible, le temps qu'il faut au présent pour devenir passé.
Le problème, c'est qu'une fois achevée, cette horloge va avoir comme effet de bord ... d'arrêter le temps. Diantre.
Heureusement, un Moine du Temps, Lu-Tzé, aidé par son nouveau disciple plutôt compétent, vont tenter d'empêcher la Fin des Temps. Aidés par Susanne, la petite-fille de la Mort, et par un laitier.

Dans The Truth, un écrivailleur, Monsieur de Worde, découvre avec stupéfaction les possibilités de l'imprimerie. Et crée, à Ankh-Morpork, le premier journal d'investigation, à base de photos de légumes à forme marrante, de petites annonces, et de complot visant à virer le Patricien pour lui substituer un homme de paille à la tête de la ville.
De l'action, des Méchants qui font "-ing", un Vampire, des Nains et un Économe Volant : tous les ingrédients sont réunis pour une Histoire Qu'Elle Est Bien, qui dénonce le racisme et les notaires zombies.

Bon, accessoirement, j'ai aussi lu Le Meilleur des Mondes de Huxley, et j'ai décidé que je n'aimerais pas y vivre. Histoire d'être original.
tags : lecture, pratchett

Page : 1 2 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37
L'accueil de l'asile.fr Les blogs sur l'asile.fr S'abonner au flux RSS des articles

Rechercher

Quelques mots ...

Lecteur, avant toute chose, je me dois de t'avertir du contenu de cet encart. Je ne vais pas m'y étendre sur ce que je suis ou ne suis pas. Non pas pour ne pas t'ennuyer, c'est le cadet de mes soucis pour le moment, et puis ça arrivera tôt ou tard ; mais pour ne pas trop en dévoiler. Ce blog est le mien, et en tant que tel m'est dédié de long en large : me dépeindre — ou tenter de le faire — en quelques mots serait, plus qu'une erreur, un mauvais calcul. Et je déteste faire de mauvais calculs, ça me frustre.

Articles importants